Utiliser l’histoire de l’optique dans l'enseignement : pourquoi ? comment ?

Auteurs : Mme Laurence Maurines et M. Arnaud Mayrargue

Congrès : Paris 2007 - 55èmes Journées Nationales de l'UdPPC - PariS de ScienceS ; activité du 27/10/2007 à 16h00

Lieu : ENCPB

Résumé de l'activité: On rendra compte de l’élaboration d’une séquence d’enseignement sur la vitesse de la lumière et la décomposition de la lumière blanche par un prisme.Centrée sur des points connus comme difficiles pour les élèves, ou supposés l’être, et moyennant l’hypothèse que les élèves peuvent avoir à surmonter des difficultés similaires à celles rencontrées par les scientifiques autrefois, cette séquence vise à amorcer une réflexion sur la démarche d’investigation et la preuve, à montrer que le raisonnement par analogie a ses avantages comme ses limites. Elle exploite des textes historiques présentant des modèles contradictoires ayant donné lieu à des controverses. Elle propose diverses activités dont une mise en scène expérimentale des textes dans le cadre de situation-problème.

Document : Utiliser l’histoire de l’optique dans l’enseignement : pourquoi ? comment ? ( doc - 136,5 ko )

Résumé :
Cet article présente une séquence d’enseignement sur la lumière ainsi que les raisons qui ont présidé à son élaboration. Cette séquence a été conçue pour l’enseignement thématique de la classe de seconde. Elle comporte quatre parties qui peuvent être abordées indépendamment les unes des autres, mais qui peuvent aussi constituer un tout. Elles traitent de la vitesse de la lumière et de l’origine des lumières « colorées ». On explicitera d’abord les enjeux de cette séquence et le cadre didactique dans lequel l’élaboration de la séquence s’inscrit. On détaillera ensuite les objectifs poursuivis par la séquence. On poursuivra en indiquant comment les textes historiques ont été choisis et utilisés. On terminera en discutant la possibilité de transférer le travail réalisé à d’autres domaines.

Aucune photographie n'est disponible pour cette activité dans l'album.