Comment penser les nanosciences ?

Auteur : M. Etienne Klein

Congrès : Paris 2007 - 55èmes Journées Nationales de l'UdPPC - PariS de ScienceS ; activité du 29/10/2007 à 09h00

Lieu : ENCPB

Résumé de l'activité: Les nanosciences sont l’aboutissement d’une <b>course à la miniaturisation</b>, dont le départ fut donné il y a une quarantaine d’années lorsque Richard Feynman s’interrogeait sur la possibilité de faire tenir les vingt-quatre volumes de l’Encyclopoedia Britannica dans le volume d’une tête d’épingle. Au fil du temps, <b>le mot « nanosciences » lui-même est ensuite devenu très polysémique</b>, d’où l’impression de fourre-tout qu’il dégage aujourd’hui : on parle d’électronique du futur, moléculaire ou quantique, on évoque les nouvelles technologies de l’information, voire l’ordinateur quantique, et on promet pour bientôt l’existence de matériaux « intelligents », capables de réagir à une sollicitation extérieure par une modification de leurs propriétés... Il existe toutefois un point commun entre ces diverses recherches : toutes impliquent l’étude et la manipulation <b>d’objets de taille intermédiaire entre l’atome et le solide</b>. Mais ce qui est frappant, lorsqu’on lit les articles qui leur sont consacrés, c’est la diversité radicale des discours et le foisonnement des analyses. Il semble en effet qu’on puisse habiller les nanosciences de toutes sortes de propos, les engager dans toutes sortes de prophéties, les accoler à toutes les peurs aussi bien qu’à toutes les promesses. Si elles enthousiasment les chercheurs, les nanosciences inquiètent une partie des citoyens, qui se demandent si elles ne vont pas profondément modifier notre rapport à la nature, à notre corps et aussi nos rapports sociaux. N’effaceront-elles pas la séparation entre l’inerte et le vivant ? N’anéantiront-elles pas l’idée de vie privée en permettant d’instaurer des « cyberfilatures » ? Et ne nous obligeront-elles pas à préciser bientôt la frontière entre ce qui, dans l’homme, doit être considéré comme intangible, et ce qui pourrait être amélioré, modifié, corrigé, complété ?

Document : Nanosciences : les enjeux du débat ( doc - 97,0 ko )

Résumé :
Si elles enthousiasment les chercheurs, les « nanos » inquiètent une partie du public : ne modifieront-elles pas profondément nos corps, notre environnement, notre rapport à la nature, nos relations à autrui ? Ne vont-elles pas effacer la frontière entre l’inerte et le vivant ? Et ne nous obligeront-elles pas à préciser bientôt ce qui, dans l’homme, doit être considéré comme intangible, et ce qui peut être amélioré ou complété ? Comme on le pressent, les enjeux des nanosciences débordent largement du cadre de la seule science, et ceux des nanotechnologies de celui de la seule technique.

Aucune photographie n'est disponible pour cette activité dans l'album.