14-18 - chemin des Dames, musée de la Caverne du Dragon

Auteur :

Congrès : Reims 2010 - 58ème Congrès National des Professeurs de Physique et de Chimie - Reims en efferv&sciences en 2010 ; activité du 26/10/2010 à 09h00

Lieu : Craonne - Aisne

Résumé de l'activité: «Visiteà la journée (Départ de Reims 8h - 16h) Prix de la visite : 10 ? (musée + repas). départ de Reims en carà 8h Situéà la limite entre l'Aisne et la Marne, au nord de Reims, le Chemin des Dames est une petite route de crête qui fut construite pour««Mesdames«« les filles de Louis XV. Cette jolie petite route est surtout connue pour avoir été le thé?tre, en avril 1917, de l'Offensive««Nivelle«« qui, en un mois, tua 200 000 soldats fran?ais... en vain. S'ensuivirent les mutineries que l'on sait. La««Chanson de Craonne««, chanson des mutins, porte le nom du village situéà l'extrémité Est du Chemin des Dames. Craonne fut totalement détruite par la guerre, et aurait pu disparaître. Lors de la reconstrution, le gouvernement fran?ais ne souhaitait pas que renaisse ce village, dont le nom évoquait la fronde des soldats. Malgré cela, et gr?ceà la volonté de ses habitants età des fonds suédois, un nouveau Craonne a été b?tià quelques centaines de mètres de l'ancien, dont il reste quelques ruines maintenant dégagées. Noël Genteur, maire actuel de Craonne, présente avec passion son village, qui existe depuis l'antiquité et fut un très gros bourg, et il milite pour que l'on n'oublie pas la souffrance des poilus dans ce petit coin riche et verdoyant devenu l'enfer, et la souffrance de ce territoire marqué, pour longtemps encore, par le passage de la Guerre. Le matin, il vous emmenera, sur les lieux des assauts et des tranchés allemandes et fran?aises dont il subsiste des traces. Après un déjeuner froid mais au sec dans la mairie de Craonne, nous visiterons le musée de la Caverne du Dragon (durée 1h30 environ), installé au bord du plateau du Chemin des Dames, non loin de Craonne. Mêlant galeries souterraines séculaires et scénographie contemporaine, le musée met en lumière les éléments d'un passé lourd de souvenirs. A l'aide d'animations multiples, par le biais d'objets, de fonds sonores, de vidéos et d'images d'archives, le visiteur se retrouve immergé dans la vie quotidienne du soldat sur le front, dans l'enfer vécu par les Poilus et par ceux d'en face.«

Aucune photographie n'est disponible pour cette activité dans l'album.